conseils pour l’oral de TPE

Quelques conseils pour l’oral des TPE :

• Bien se préparer et s’entraîner à cet exercice difficile.

• Apprendre à gérer son stress (contrôler sa respiration…).

Se présenter face à un jury, s’adapter à son auditoire.

Mener la présentation : rendre compte du travail effectué, présenter le contenu et le résultat de ses recherches sans redire exactement ce que l’on a déjà écrit.  On peut ainsi par exemple expliquer sa démarche, détailler une phase particulière (problématique, enquête…), donner des exemples et anecdotes, parler de ce que contient le travail écrit et reprendre à haute voix les grandes lignes du plan jusqu’à la conclusion…

Communiquer de façon vivante (éviter le « par cœur », ne pas lire ses notes, parler suffisamment fort, sourire, regarder chaque membre du jury, « poser » sa voix en soignant l’articulation, le débit de parole, le volume, varier de ton, utiliser son corps, être spontané et naturel…).

Argumenter, convaincre le jury.

• Donner du rythme : éviter les « blancs » et les temps morts, avoir prévu le déroulement de l’exposé.

• Gérer le temps.

• Savoir répartir le temps de parole entre les différents candidats lors de l’exposé.

• Le jeu des questions-réponses : après l’exposé, vient l’entretien qui vise à approfondir certains points, éclaircir des notions, corriger éventuellement des erreurs…

 Vous pouvez décider à l’avance qui répondra selon le type de questions, décider d’un tour ou au contraire choisir de vous adapter le jour de l’oral.

• Penser au matériel nécessaire, utiliser des outils adaptés, incorporer des documents à l’exposé en les sélectionnant soigneusement, en les utilisant comme preuves ou illustrations  de ce que l’on affirme.

 

Les points clés pour l’oral des TPE :

voir ce lien pour réussir un exposé oral

Etre synthétique et clair. Savoir choisir les informations (informations fondamentales, susceptibles d’attirer l’attention du jury, rendant bien compte de la démarche…).  Inutile de tout dire car le jury a déjà lu votre dossier.

Soignez votre introduction et conclusion, énoncer les grandes étapes, présenter votre démarche, mettre en évidence vos questionnements et vos objectifs, insistez sur ce qui vous a mené à votre problématique… (Pour vous aider, vous pouvez vous faire une fiche «Aide Mémoire » avec votre plan et des mots clés pour ne rien oublier le jour de l’oral).

Bien construire l’oral selon un plan.

Ne parler que de ce qu’on connaît vraiment : ne pas évoquer des notions mal comprises ou

utiliser des mots mal connus. Toutes les notions utilisées doivent être maîtrisées.

• Adoptez un langage soutenu.

S’impliquer, défendre son point de vue, convaincre, montrer sa motivation, partager son enthousiasme.

Savoir communiquer avec le jury.

Pour en savoir plus :

Phosphore (« Spécial TPE »), novembre 2002, n° 257, p. I à XVI.

Phosphore (Supplément « Réussir son TPE première et Terminale »), novembre 2004, n° 281, p. I à XXXIV.

• http://www.ac-creteil.fr/lycee/tpe/sousmenus/7/orale.html Exemple de plan possible pour l’oral des TPE

Se présenter au jury.

Une introduction

Elle a un double objectif :

– informer sur le sujet traité et le mode d’approche choisi.

– donner envie de vous écouter.

Présenter brièvement sa démarche :

– Présenter la problématique en justifiant son choix. – Présenter la production : raison de son choix, structure, technique de réalisation… – Présenter dans les grandes lignes la répartition des tâches (qui a fait quoi).

– Annoncer le plan, faire une transition.

Un développement d’informations organisées

La logique d’un plan peut dépendre de votre démarche, du contenu que vous voulez faire passer mais aussi de la relation au jury : qu’attend-il ? que peut-on lui dire qui soit un plus ? (en particulier par rapport à la fiche de synthèse que vous lui aurez remise). D’une manière générale, votre plan oral doit être très clair et vous permettre de dire tout et uniquement ce que vous avez décidé d’exposer. Attention : on ne s’exprime pas de manière identique à l’écrit et à 1’oral. Si votre production est un dossier, la structure de l’oral devrait être différente.

→ Présenter le plan (oralement ou sur transparent).

Développer chacune des parties de façon dynamique : vous pouvez vous appuyer sur des éléments de la production, sur des transparents, des diaporamas, des schémas dessinés au tableau… Ne pas lire ses notes. Bien répartir le temps de parole entre chacun.

Une conclusion qui annonce la fin de la communication.

On peut : – Effectuer un rappel concis des points abordés et que vous considérez comme essentiels ; résumer en quelques mots la réponse à la problématique.

– Faire un très court bilan du projet.

– Introduire un aspect nouveau auquel les réflexions précédentes conduisent naturellement (ouverture).

– Ouvrir sur un débat et le début de l’échange, préparer la discussion et les questions du jury, inviter le jury à poser des questions.

– Rédigez votre plan (idées clés et idées secondaires) sur une seule page que vous garderez à portée de vue.

– Ne pas rédiger le texte, sinon vous serez tenté de le lire et vous perdrez le contact visuel avec le jury.

grille d’auto- évaluation : si la page ne s’ouvre pas cliquez ici

à vous de jouer !

 

  • Oral (PDF – 386.6 ko)

Auteur: Quod Jean-Michel

Partager cet article sur