Retour sur L’Ecole des femmes, par le Théâtre d’Azur au lycée Louis Payen le vendredi 15 décembre 2017

 

 

La troupe de François Folio est venue nous présenter sa création librement adaptée de Molière le vendredi 15.12.17, pour le plus grand plaisir des élèves de 203, 206 et de leurs professeurs Mmes Taussat, Hébinger et Ragenard.

Cette pièce comique révélant les contradictions de l’époque, les tensions inter-générations et entre les classes sociales permettait aussi d’aborder la condition féminine au 17e siècle.

 

 

 

 

 

 

 

  

 

L’avis de la 206:

http://lycee-louis-payen.ac-reunion.fr/wp-content/uploads/sites/137/2018/03/Théâtre_de_lAzur_-_Avis_des_206.pdf

L’avis de la 203:

« Cette comédie raconte l’histoire d’un vieillard, Arnolphe (De la Souche), qui veut se marier avec une jeune fille du nom d’Agnès qu’il a élevée depuis ses 4 ans mais celle-ci en aime un autre, Horace. Pour ma part j’ai adoré cette représentation théâtrale car les costumes étaient très beaux et symbolisaient parfaitement le rôle des personnages, ils étaient très modernisés. Le masque d’Arnold représentait « Pantalon ». Ensuite le fait que les serviteurs parlaient en créole et prenaient l’air un peu stupide m’a beaucoup plu car c’était très comique surtout avec le rôle de Georgette qui était joué par un homme, et qui avait beaucoup de mimiques. Puis le décor était très simple mais aussi très représentatif de la pièce. Globalement les personnages étaient plutôt jeunes, ils arrivaient parfaitement à capter notre attention.  Je vous conseille réellement d’aller voir cette pièce surtout si vous aimez beaucoup les représentations théâtrales plutôt comiques où vous retrouvez quelque phrases en créole… Et c’est une pièce qui parle aux jeunes comme aux moins jeunes !!!! Avec une très belle mise en scène. » Léa A.

« La pièce a été adaptée pour un public moderne : certaines scènes et personnages ont ainsi été supprimés, mais cela n’a pas perturbé la qualité de la représentation. Les quelques répliques en créole ajoutées dans les dialogues des serviteurs ont accentué le comique de cette pièce et ces derniers nous ont bien fait rire à cause de leur idiotie. Les costumes d’époque étaient très beaux et le jeu des acteurs était excellent. Le décor, facilement transportable, servait aussi à cacher les acteurs qui n’étaient pas sur scène. Cette pièce est porteuse d’un message fort pour l’époque : l’inutilité des mariages forcés, le refus d’éduquer les femmes et celui d’écouter les jeunes personnes. Molière explique avec humour que l’amour ne peut être contrôlé. Cette pièce nous a beaucoup fait rire et c’est pourquoi je la recommande. » Emilie A.

« J’ai trouvé que les costumes étaient très représentatifs de la pièce. Chaque comédien avait l’air de connaître par cœur son personnage. Les rôles d’Alain et Georgette étaient exactement maîtrisés et ils reflétaient parfaitement le prototype des personnages bien sots. Les visages des comédiens étaient tous remplis d’émotions quand ils ne parlaient pas. Arnolphe et ses serviteurs étaient très drôles et je pense que c’est en partie grâce à eux que la pièce a été réussie. Les quiproquos étaient aussi très bien joués, surtout que ce n’est pas la chose la plus facile à reproduire.  Le décor était très bien adapté à la mise en scène et permettait en plus de décorer, de cacher les acteurs ne jouant pas dans l’acte ou la scène. L’ajout  de quelques phrases en créole a rendu la pièce encore plus comique parce qu’on ne s’y attendait pas. En résumé, j’ai beaucoup aimé la pièce car elle était très agréable à regarder  et elle m’a fait beaucoup rire. Elle est très divertissante et peut vraiment nous faire passer un bon moment.  L’œuvre de Molière est parfaitement maîtrisée, c’est donc un vrai plaisir d’aller voir cette représentation d’une heure. Même sans avoir lu le livre, nous sommes directement plongés dans l’histoire et nous sommes impatients de savoir comment cette histoire pleine de rebondissements va se terminer. » Léa D.

« Nous avons eu le plaisir d’assister à une fabuleuse représentation théâtrale du célèbre écrivain Molière, grâce à la superbe compagnie du « théâtre d’azur ». J’ai beaucoup aimé cette pièce magistrale parlant d’un bourgeois voulant se marier à une splendide jeune fille. Cette ravissante jeune fille voulait se marier avec un jeune homme fort charismatique qui se prénomme Horace. Horace tentait tout ce qui était en son pouvoir pour se marier avec celle-ci et vivre un amour partagé. Cette pièce fut fort plaisante. » Loric D.

« L’histoire parle d’un bourgeois appelé Arnolphe  qui a réussi à acquérir un titre de noblesse et qui tient à se faire appeler Monsieur De La Souche. Il a élevé une jeune fille prénommée Agnès, il va la rendre sotte pour pouvoir se marier avec elle. Mais ça ne va pas se passer comme prévu ! Agnès va tomber amoureuse d’un jeune homme, nommé Horace, qui lui aussi est attiré par elle ! Avec l’aide des deux serviteurs Alain et Georgette, Arnolphe va tout faire pour empêcher Agnès d’aimer ce jeune homme. C’est une très belle pièce de Molière mais assez classique car on sait tous qu’à la fin les amoureux vont se retrouver et que le « méchant » n’aura pas une belle vie.  Ils ont bien choisi les costumes car cela faisait bien « époque ancienne » et pour la couleur, on différenciait bien les riches qui avaient de belles tenues colorées et les pauvres avec de vielles tenues sombres. Et ils ont bien joué leur rôle, j’ai beaucoup aimé le jeu des acteurs, c’était impressionnant ! Vous devriez aller voir cette pièce car elle n’est pas très complexe et il y a du créole dedans, ce qui rend la pièce très drôle. La servante et Horace sont joués par le même comédien, ce qui est très intéressant à regarder ! » Anaïs

 

L’avis de la 206:

La représentation a été suivie d’un échange entre élèves et comédiens:

  

Author: Ferdinand-Ragenard Maryline

Share This Post On